750 grammes
Tous nos blogs cuisine Editer la page Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Guide Malte - Février 2018

 

 

Au travers ces quelques mots, je vous emmène  à Malte pour trois petits jours, forts en visite et en découverte.

2018, c’est l’année de la culture pour Malte, île riche au niveau histoire et architecture.

2018, c’est l’année de la culture pour Malte, île riche au niveau histoire et architecture.

Février n’est pas propice pour visiter Gozo ( Ile  aux belles eaux turquoises), alors je vous emmènerai une prochaine fois.

Restons sur Malte où les origines Italiennes, Anglaises et Arabes sont très présentes, d’où ces intonations dans la langue Maltaise.

 

Premier jour à Malte …. Visite de la Valette et ses petites ruelles.

 

Notre location étant à Sliema (très proche de la Valette), il nous faut donc prendre soit le bus ( ligne 12-13-14-16), soit le ferry.

Pour le bus, comptez 1.50 € pour 2 heures.

Pour le ferry, comptez 2.80 € l’aller/retour.

Il est préférable de prendre le ferry, la traversée ne dure que 5 min.  Il y a beaucoup d’embouteillages dans les rues, prévoyez donc 30 min pour vous rendre à la Valette en bus.

En période d’hiver, le dernier bus ou le dernier ferry est à 19h15, ce qui fait tôt pour nous, visiteurs. Il vous restera donc le taxi !

La Valette est la plus petite capitale de l’Europe, ne croyez pas que vous ne risquez pas de vous perdre ! Ses ruelles et petites rues se ressemblent tellement qu’on s’y perd. Prenez le temps de vous y balader, et admirez les balcons typiques, sa merveilleuse cathédrale St Paul, l’imposant dôme de la basilique.

Nous nous y sommes rendus le jour du carnaval, merveilleuse fête où les habitants s’y sont beaucoup investis. L’ambiance était chaleureuse même si les températures de la nuit étaient fraiches.

Côté cuisine, l’empreinte italienne est ancrée, les pizzas et pâtes fraiches sont délicieuses. La cuisine maltaise, même si on nous dit que vous ne mangerez que le lapin et les escargots, sachez que la sauce tomate Maltaise épicée à l’origan est succulente,  accompagnée d’un steak d’espadon ( par exemple).

Après 10 kms à arpenter les ruelles, notre estomac criait famine. Nous sommes reparties dans notre quartier Sliema qui est très animé. Vous avez le choix dans les restaurants très nombreux le long du port, ou face à la mer, mais nous nous sommes arrêter au Surfside Restaurant ( Tower Road à Sliema) qui dispose d’une très belle terrasse face à la mer ( presque les pieds dans l’eau). Le cadre est branché, surtout le soir, où les fans de foot se donnent rendez-vous autour d’un bon verre de vin Maltais. Nous nous sommes rassasiées avec une pizza dont la pâte faite maison nous a chatouillé les papilles.

Deuxième jour – Le Nord de l’Ile

Partie en excursion organisée avec Citysightseeing pour la journée entière, j’ai pu découvrir une richesse historique au travers d’un lourd passé. Pour cela, la présence d’un guide était indispensable. De plus, les écritures sont bien souvent en langue Maltaise, un guide audio est nécessaire pour connaître les invasions qu’à subi Malte.

Notre premier arrêt a eu lieu au San Anton Gardens, le jardin du palais présidentiel. De toute beauté, des citronniers et orangers se fondent dans le décor, et cohabitent avec les cactus et fleurs diverses. De beaux bassins aménagés pour le plus grand bonheur des cygnes, oies et canards qui attirent  les visiteurs. Prévoyez au moins une heure pour le visiter, mais n’oubliez de ne pas trop tarder. Le bus Citysightseeing passe toutes les demi-heures, et d’autres arrêts méritent votre attention.

 

Nous avons repris le bus, direction Mdina, ancienne capitale Malte. Mdina est une petite ville forteresse de 300 habitants. Elle est à 5 min en bus de Rabat (11000 habitants). Les envahisseurs Arabes jugeant Mdina trop grande, l’ont séparé en créant  Rabat.

Prenez le temps de vous balader dans les petites ruelles au style Maltais. Préférez le matin pour réaliser votre visite, les touristes ne sont pas trop nombreux, vous pourrez goûter au charme et au calme des lieux.

 

 

 

 

Mdina dispose de monuments magnifiques (notamment le sol de la cathédrale St Paul). Mon coup de cœur va à cette ville. Son histoire est très riche.

Prévoyez un coût de 5 € pour visiter la cathédrale St  dont les sols de la cathédrale valent le détour. Ils sont de toute beauté.  La visite du musée (en face de la cathédrale) est compris dans le prix. Des trésors appartenant à l’église sont exposés, dont la cloche sur laquelle est décidée St Paul.

 

Nous avons évidemment pris une pause déjeuner dans une petit restaurant ressemblant à une cave, le plafond étant voûté , et l’endroit frais est tenu par deux charmantes femmes. Il s’agit d’ OSTERIA AL CONVENTO, Villegaignon Street à Mdina. Les pâtes sont faites maison, la sauce tomate épicée à  l’origan parfume délicieusement les aubergines. L’assiette est à 10.50 €.

Vous pouvez constater que les pauses n’étaient axées sur la gastronomie. Etant passionnée d’histoire et de découverte, nous avions fait nos visites en ce sens.

Puis, nous nous sommes dirigées à Rabat pour la visite des catacombes et la grotte de Saint-Jean.

Pour cela, nous avons payé 5 €.

 

Nous avons terminé notre circuit avec une halte à Golden Bay, l’endroit où les plages sont idéales pour pratiquer le surf. Le vent est assez violent, mais une pause s’impose. Les falaises sont imposantes et les vagues nous offrent un très joli spectacle.

 

 

Le dîner s’est tenu dans un endroit branché face à la mer, mais ayant  très peu faim, nous avons goûté à leurs soupes de légumes (délicieusement goûteuses que j’ai oublié de prendre la photo) et au fromage de brebis, qui j’avoue ne m’a pas emballé. Froid dans une salade sucrée salée m’a laissé dubitative. Toutefois, je n’aime pas rester sur une note négative, et je l’ai goûté chaud  dans leurs raviolis fourrées au fromage  avec une succulente sauce tomate (j’ai encore omis de prendre la photo).

Dernier jour – le Sud de l’île.

 

Beaucoup de touristes sur les routes, notre excursion a pris du retard, nous avons dû revoir notre itinéraire et oublier certains arrêts.

Le soleil nous a accompagné une grande partie de la journée, et nous somme parties direction Marsaxlokk Fishing Village ( le village des pêcheurs). L’endroit charmant aux couleurs entretenues

sur les façades des maisons et des bateaux nous a conquis. Nous avions pris le temps d’observer les pêcheurs travailler les filets et entretenir leurs bateaux.

Les restaurants, le long du port, nous propose de savoureux mets à base des produits péchés. Il n’était pas l’heure pour nous de se poser pour manger.

 

 

 

Quel dommage, le temps pressait, il nous a fallu reprendre la route, direction Hagar Qim ou vous trouverez les temples Mnajdra qui datent de 3700 à 3000 ans avant JC. Ils font parties des sites religieux les plus anciens  sur terre. Je voulais vraiment marcher sur cette terre, faire un retour en arrière, comprendre leur construction (n’oubliez pas que je suis passionnée des vieilles pierres).

L’entrée est de 10 €. La visite d’un musée (des vieilles pièces de poterie sont exposées), un film en 3D de 10 min sur l’histoire de la construction fort intéressant, et la visite des deux temples. Pour des amoureux comme moi, cet endroit est juste grandiose. On se demande comment la construction a pu avoir lieu alors qu’aucun moyen n’existait. Tout s’est fait à la force des bras.

Pensez à prendre un guide audio ( pour 1 €), les pancartes descriptives sont en  langue Maltaise ( pas toujours  en Anglais).

 

 

 

Le retour s’est fait en fait de journée, la nuit tombait et il nous a aussi fallu une heure. Pour notre dernière soirée Maltaise, nous n’arrivions pas à nous décider dans le choix des repas, nous avons été gourmandes, puisque nous avons goûté à l’espadon avec la sauce tomate Maltaise ( un délice), des calamars frits, des raviolis fourrés au fromage de brebis, tout cela accompagné d’un délicieux vin blanc !

Partager cette page

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :