Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le partage sur la toile

Le partage virtuel est notre quotidien. Si comme moi, vous aimez le temps d’un thé, vaguer sur des pages intéressantes

  • piquer 2-3 astuces,
  • livrer vos impressions,
  • écrire vos coups de cœur,

alors cette « mise au point » pourrait vous intéresser, et peut être pourriez-vous aussi me livrer vos impressions sur ce sujet.

Depuis quelques temps, j’ai changé ma façon de découvrir d’autres horizons culinaires. Auparavant, je suivais les posts de mes abonnements, sans chercher à élargir ma curiosité.

Maintenant, je suis moins de pages, mais j’explore plus de publications. Le partage est de meilleure qualité.

Toutefois, y a des gens pour qui on a un petit coup de foudre ( je ne nommerai personne). Mais par exemple, mon premier abonnement fut pour @parigo_68 Je ne me lasse pas de ses posts, son partage est enrichissant, même si nous n’avons rien en commun.

Loin de moi, cette intention de casser du sucre sur le dos de qui que ce soit. Je n’ai pas ce défaut.

Mais ce matin, y a eu comme un hic sur mon instagram, une lumière m’a éclairé et m’a dit :

Dis-donc, ma petite, tu suis 400 personnes ?

Ma curiosité s’est réveillée et j’ai cliqué sur le petit bouton. La longue liste a défilé devant mes yeux.

Quelle Surprise ! Je ne connaissais pas tout le monde.

Evidemment tous ne passent pas sur ma page, alors pourquoi les garder ? That is the question ?

- Y a ceux qui ne prennent même pas la peine de répondre à tes gentils commentaires,

- Et ceux qui ne te rendent jamais visite,

- Puis ceux qui te suivent, donc tu les suis, pour finalement ne jamais les revoir,

- Enfin ceux qui n’alimentent plus leurs pages depuis un lustre.

Bref, je m’excuse auprès de ces personnes, j’ai fait un peu de ménage, ma liste est plus allégée. La page reste ouverte à tous pour un agréable échange et une gourmandise prononcée

*Image trouvée sur le net

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article